>
preparation concours internat 2011 - 2012
Accueil

Accueil

Plan du site

Plan du site.

Copyright

Copyright.

Copyright
Contact

Contact

Qui sommes-nous ?

Qui sommes

nous ?

Mentions

légales.

Copyright

Donations.

 

MemoBio
Recherche :

Paludisme

II)                 Agent pathogène

Protozoaire du groupe des sporozoaires se développant à l’intérieur des hématies : hématozoaire
5 espèces ont été décrites :
           - Plasmodium falciparum
           - Plasmodium vivax
           - Plasmodium ovale
           - Plasmodium malariae
           - Plasmodium knowlesi
Les caractéristiques de chaque espèce sont décrites dans la partie diagnostic biologique.

II)              Cycle

- Contamination : piqûre nocturne et indolore par une moustique femelle du genre Anopheles (il n’y a pas de transmission au-delà de 1500-2000m d’altitude : pas d’anophèle).
- Cycle : La contamination se fait par inoculation de sporozoïtes qui pénètre dans le foie (30min) où ils se multiplient pendant 10-15 jours et formes des schizontes (30-40µm).
Pour les espèces P. vivax et P. ovale, il y a formation d’hypnozoïtes qui restent quiescents et seront responsables des accès de reviviscence. A maturité, les schizontes se lysent et libèrent des mérozoïtes qui passent dans le sang et infecte des hématies.
La phase intra-hépatique représente le cycle exo-érythrocytaire schizogonique.
Dans l’hématie, le mérozoïte donne un trophozoïte qui mature et forme un schizonte endo-érythrocytaire. A maturation le schizonte se lyse, libère des trophozoïtes qui vont infecter d’autres hématies : c’est le cycle endo-érythrocytaire schizogonique.
Le cycle érythrocytaire dure 48H chez P. falciparum, P. vivax et P. ovale et 72H chez P. malariae. C’est la lyse concomitante des hématies qui est responsable de l'accès fébrile.
Les trophozoïtes peuvent au sein de l'hématie donner des formes sexuées (gamétocytes) : cycle érythrocytaire gamogonique

Lors de son repas sanguin, l'anophèle ingère les formes sexuées qui libèrent des gamètes mâles et femelles qui se conjuguent, forme un ookinète qui se transformes dans la paroi de l'estomac en oocyste puis sporocyste.
Le sporocyste éclate, libère des sporozoïtes qui migrent jusqu'au glandes salivaires du moustique et seront injectés à un nouvel individu lors de la prochaine piqûre.

III)          Clinique

Toute fièvre en retour d’une zone d’endémie doit faire réaliser une recherche de Plasmodium en urgence par le laboratoire.

A)       Incubation

7-15j pour P. falciparum (jusqu’à 20j pour les autres espèces)

B)        Primo-invasion

Céphalée, nausées, fièvre …

C)       Accès simple

3 stades
-          1ère heure : frissons, sensation de froid intense, splénomégalie, hypotension
-          2ème-5ème heure : hyperthermie à 40-41°C, diminution de la splénomégalie
-          5ème-7ème heure : normalisation de la température, de la tension, de la splénomégalie, sueurs abondantes, état de bien-être. Signes associés : diarrhée, vomissement, ictère, myalgie, tachycardie …

D)       Accès pernicieux = neuropaludisme

Fièvre, tachycardie
Anémie hémolytique
Signes hépatiques, pulmonaires, rénaux, neurologiques avec troubles de la conscience pouvant aller jusqu’au coma (coma calme, hypotonique +/- crises d’hypertonie paroxystique)
Convulsions fréquentes chez l’enfant Complications : œdème pulmonaire, CIVD …

IV)          Diagnostic biologique

diagnostic biologique paludismeMemoBio©

Recherche du parasite par frottis sanguin + goutte épaisse après coloration au MGG ou au Giemsa
La goutte épaisse présente une meilleure limite de détection mais ne permet généralement pas le diagnostic d’espèce QBC malaria : technique de fluorescence
Recherche d’antigène par technique d’immunochromatographie (Ag HRP-2 spécifique de Plasmodium falciparum)
PCR (le délai de rendu généralement important ne permet pas la mise en place de cette technique dans le diagnostic d’urgence)

A)      Critères d’identification

  P. falciparum P. vivax P. ovale P. malariae
Répartition géographique Climats tropicaux : Afrique, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud, Océanie Asie de Sud-Est, Amérique du Sud, Océanie surtout en zone intertropicale africaine Climats tropicaux : Afrique, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud, Océanie
Clinique Fièvre tierce maligne Fièvre tierce bénigne Fièvre quarte
Reviviscence Absence Peut survenir plus de 5ans après la contamination peut survenir jusqu'à 3 ans après la contamination Réactivation 10-20ans après la contamination
Forme grave Accès pernicieux ou neuropaludisme Pas de forme mortelle
Parasitémie Peut être massive (> 10%) Dépasse rarement les 2% Dépasse rarement les 2% Généralement < 2%
Hématies parasités Taille identique aux hématies non parasités Plus grandes que les hématies non parasités Déformés irrégulièrement Plus grandes que les hématies non parasités Forme ovale ou frangée Plus petites que les hématies non parasités
Pluri-parasitisme Fréquent Absent Absent Absent
Trophozoïte (forme jeune : forme en bague) Anneau cytoplasmique mince. Petit noyau souvent divisé Anneau cytoplasmique épais Gros noyau Anneau cytoplasmique mince Anneau cytoplasmique épais Gros noyau
Trophozoïte (forme âgée) Forme en bague plus élargie voire déformée Corps amoeboïde : cytoplasme digité ou fragmenté + gros noyau +/- déformé + fin pigment noir Corps amoeboïde : cytoplasme et noyau fragmentés Forme en bague très épaisse ou forme en drapeau (rectangulaire) Gros pigment noir
Pigments Tache de Maurer (tache rouge sombre en coup d’ongle à la surface de l’hématie Granulations de Schüffner à la surface de l’hématie (granulations fines) Granulations de Schüffner à la surface de l’hématie (granulations volumineuses)  
Gamétocytes Forme caractéristique en banane (10µm), amas central de granulations nucléaires (rouge) et de pigment (noir) Arrondi (10-12µm), cytoplasme bleu pâle ou mauve, fin pigment noir dispersé Arrondi (7-8µm), cytoplasme bleu pâle ou mauve, fin pigment noir peu abondant Arrondi (5-6µm), cytoplasme bleu pâle ou mauve, pigment noir en grains volumineux et abondants
Schizontes (corps en rosace) Absent (leur présence est un signe de gravité) Volumineux (10-14µm), 12-24 noyaux fins, pigment noir fin +/- dispersé Taille moyenne (10µm), 6-11 noyaux volumineux, gros pigment noir +/- dispersé Petit (5-6µm), 6-8 noyaux disposés en rosette. Gros pigment noir au centre

photos PlasmodiumMemoBio©

V)   Prise en charge

prise en chage P. falciparumMemoBio©

VI)             Traitement (à titre indicatif)

 traitement paludismeMemoBio©

VI)          Prophylaxie

prophylaxie paludismeMemoBio©