>
preparation concours internat 2011 - 2012
Accueil

Accueil

Plan du site

Plan du site.

Copyright

Copyright.

Copyright
Contact

Contact

Qui sommes-nous ?

Qui sommes

nous ?

Mentions

légales.

Copyright

Donations.

 

MemoBio
Recherche :

Lupus érythémateux systémique (LES)

diagnostic
Syndrome inflammatoire : VS ↑, protéines de l’inflammation ↑ (sauf la CRP : augmente en cas d’infection) Hypergammaglobulinémie polyclonale
Anémie inflammatoire, AHAI (cf anémie hémolytique auto-immune)
Leucopénie +/- thrombopénie
Ac anti-nucléaire (fluorescence homogène), Ac anti-ADN natif, Ac anti-Sm
Diminution du CH50, des fractions C3 et C4, augmentation des complexes immuns circulants
Atteinte rénale
: créatinine, protéinurie, électrophorèse et immunofixation des protéines urinaires
Rechercher un syndrome des anti-phophospholipides
: lupus anticoagulant, Ac anti-cardiolipide, Ac anti-β2Gp1
epidémiologie
Prévalence : 0,1-0,5‰
Pic de fréquence
: 20-40ans
Sexe ratio F/H
: 8 
clinique
Manifestations générales : fièvre, asthénie, anorexie amaigrissement
Atteintes rhumatologiques
(mains, chevilles, genoux)
Atteintes cutanées
(érythème en « loup de carnaval »)
Atteintes rénales
Atteintes neurologiques …
lupus érythémateux systémique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I) Définition

Maladie auto-immune non spécifique d’organe caractérisée par une atteinte inflammatoire pouvant toucher de nombreux organes : peau, articulations, reins, poumons, système nerveux …

II) Epidémiologie

A) Pic de fréquence

20-40ans

B) Sexe ratio

F/H ~ 8

C) Facteurs génétiques

HLA B8, DR2, DR3, DQW1, C2QO, C4QO, Gm, taux abaissé de CR1, allèle de l’antagoniste du récepteur de l’IL-1, déficit homozygote en C2, déficit homozygote ou hétérozygote en C4

D) Facteurs environnementaux

- exposition aux UV
- œstrogènes (ou diminution des androgènes) : d’où l’augmentation de prévalence chez la femme en période d’activité génitale et au cours de la grossesse
- certains médicaments (phénytoïne, primidone, carbamazépine, trimétadione, streptomycine, isoniazide, phénothiazines, chlorpromazine, lévopromazine, prométhazine, β-bloquants, hydralazine, α-méthyl-dopa, pénicilline, tétracycline) peuvent provoquer un lupus induit généralement réversible à l’arrêt du traitement.
- certains virus

III) Clinique

Le LES est une pathologie associée à un très grand polymorphisme clinique

Signes les plus évocateurs :
         - Manifestations générales : fièvre, asthénie, anorexie, amaigrissement ...
         - Atteintes rhumatologiques : touchent principalement les mains, les chevilles et les genoux
         - Atteintes cutanées : érythème en « loup de carnaval » …
         - Atteintes rénales : moins fréquentes (35-50%) mais forte valeur pronostic
         - Autres atteintes possibles : manifestations neurologiques, vasculaires, cardiaques, respiratoires, ….

IV) Diagnostic biologique

A) Marqueurs biologiques d'orientation

1) Syndrome inflammatoire 

VS augmentée, protéines de l’inflammation augmentées sauf la CRP (la CRP augmente en cas de complications infectieuses). L’haptoglobine subit les influences de l’inflammation et de l’hémolyse d’où la difficulté de son interprétation.

2) Electrophorèse

Hypergammaglobulinémie polyclonale

3) Hématologie

- Anémie : anémie inflammatoire, anémie hémolytique auto-immune
- Leucopénie fréquemment associée à une lymphopénie
- Thrombopénie : purpura thrombopénique idiopathique (PTI)

B) Marqueurs immunologiques 

1) Marqueurs d’auto-immunité

Auto-anticorps anti nucléaire (ANA) : cf anticorps anti-nucléaire
Auto-anticorps anti ADN natifs
Auto anticorps anti-ENA (antigène soluble du noyau) : anticorps anti-Sm

2) Exploration du complément

Diminution du CH50, diminution des fractions C3, C4, augmentation des complexes immuns circulants.

C) Examens complémentaires

1) Rechercher un syndrome des antiphospholipides  (cf syndrome des antiphospholipides)

- Anticorps anti β2-GP1
- Anticorps anti-cardiolipides (cf anticorps anti-phospholipides)
- Anticoagulant circulant de type lupique mis en évidence par le TCA PTTLA, temps de mélange, TTD, DRVVT …

2) Rechercher une autre connectivite

3) Rechercher une atteinte rénale 

On retrouve fréquemment un syndrome néphrotique impur
Créatininémie, clairance de la créatinine, protéinurie, électrophorèse et immunofixation des protéines urinaires

V) Traitements

Hydroxychloroquine, AINS, corticoïdes, immunosuppresseurs ...

VI) Bibliographie

http://www.medinfos.com/principales/fichiers/pm-imu-lupuserydiss3.shtml http://www-ulpmed.u-strasbg.fr/medecine/cours_en_ligne/e_cours/imunopathologie/lupus_erymateux.pdf