>
preparation concours internat 2011 - 2012
Accueil

Accueil

Plan du site

Plan du site.

Copyright

Copyright.

Copyright
Contact

Contact

Qui sommes-nous ?

Qui sommes

nous ?

Mentions

légales.

Copyright

Donations.

 

MemoBio
Recherche :

Etiologies d'une hyperthyroïdie

Diagnostic étiologique d'une hyperthyroïdie

I) Maladie de Basedow 

Hyperthyroïdie liée à la présence d’auto-anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH mais qui sont stimulants.

II) Adenome toxique

Tumeur thyroïdienne sécrétant des hormones thyroïdiennes en l’absence de stimulation par la TSH.

III) Goitre multinodulaire toxique 

Ensemble de plusieurs adénomes toxiques

IV) Adénome hypophysaire thyréotrope 

Tumeur hypophysaire sécrétant de la TSH

V) Résistance hypophysaire aux hormones thyroïdiennes

Maladie génétique autosomique récessive liée à un défaut de rétrocontrôle des hormones thyroïdiennes sur les sécrétions de TSH

VI) Hyperthyroïdie induite par une surcharge iodée

Un apport massif d’iode peut entraîner une hyperthyroïdie sur des thyroïdes déjà pathologiques (mais pas obligatoirement symptomatiques) : apport alimentaire, amiodarone, produits de contraste iodé …

VII) Thyrotoxicose par destruction vésiculaire

     - Thyroïdite sub-aiguë de De Quervain : inflammation de la thyroïde d’origine virale (syndrome pseudo-grippal + syndrome inflammatoire : CRP, VS …)
     - Thyroïdite auto-immune silencieuse = thyroïdite du post-partum : touche 5% des femmes dans les 6mois qui suivent l’accouchement. Présence d’anticorps anti-TPO à titre élevé. Récidives fréquentes.
     - Thyroïdite iatrogène : interféron alpha (surveillance de la TSH), amiodarone

VIII) Thyrotoxicose par administration d’hormones thyroïdiennes

IX) Phase initiale d’une thyroïdite d’Hashimoto

Anticorps anti-TPO très élevé, pas d’anticorps anti-R-TSH