>
preparation concours internat 2011 - 2012
Accueil

Accueil

Plan du site

Plan du site.

Copyright

Copyright.

Copyright
Contact

Contact

Qui sommes-nous ?

Qui sommes

nous ?

Mentions

légales.

Copyright

Donations.

 

MemoBio
Recherche :

Marqueurs biologiques du remodelage osseux

I)    Marqueurs de la formation osseuse

On utilise des marqueurs synthétisés par les ostéoblastes : phosphatases alcalines osseuses et ostéocalcines.
On peut doser les phosphatases alcalines totales qui ont une bonne sensibilité mais qui sont aussi sécrétées par les tissus hépatique et intestinal.
Propeptides N terminaux du procollagène de type I
 : principal constituant protéique de la matrice osseuse (reflet de la synthèse du collagène de type I)

II)    Marqueurs de résorption osseuse

A) Dans le sérum

Télopeptides C terminaux du collagène de type I (CTX)

B) Dans les urines

Pyridinolines et désoxypyridinolines libres urinaires (molécule de pontage des fibrilles de collagène osseux) : peu d’intérêt Télopepides C et N terminaux du collagène de type I (CTX et NTX)

III)    Interprétation

Précaution dans l’interprétation des marqueurs osseux à proximité d’une fracture (ou de quelconque intervention sur l’os)

IV)    Intérêt des marqueurs biologiques dans l’ostéoporose

Les marqueurs de remodelage osseux (et plus spécifiquement de résorption osseuse) ont une valeur prédictive du risque de fracture ostéoporotique
En association avec la mesure de la densité minérale osseuse, le dosage d’un marqueur biologique de résorption osseuse permet d’augmenter la spécificité de la prédiction du risque de fracture (sans diminuer sa sensibilité)
Les marqueurs de remodelage osseux peuvent être utilisés comme marqueurs de réponse thérapeutique (retour à des taux normaux en 3-6mois avant les variations de la densité minérale osseuse (1-2ans))