>
preparation concours internat 2011 - 2012
Accueil

Accueil

Plan du site

Plan du site.

Copyright

Copyright.

Copyright
Contact

Contact

Qui sommes-nous ?

Qui sommes

nous ?

Mentions

légales.

Copyright

Donations.

 

MemoBio
Recherche :

Troubles hydro-électrolytiques :
Hydratation intracellulaire

Hydratation intracellulaire

C’est l’osmolalité efficace (tonicité) qui détermine l’état d’hydratation intracellulaire : elle peut se calculer par la formule suivante

Osmolalité efficace = Na+ x 2 + glucose

L’urée est diffusible à travers la membre cytoplasmique, elle ne doit donc généralement pas être prise en compte dans le calcul de l’osmolalité efficace (sauf en cas d’élévation brutale de l’azotémie).

 

I) Hyperhydratation intracellulaire

En cas d’hyponatrémie et/ou d’hypoglycémie, l’osmolalité plasmatique efficace diminue et l’eau va diffuser à travers la membrane cytoplasmique vers le milieu intracellulaire pour équilibrer les 2 compartiments (l’eau se déplace du milieu le moins concentré vers le plus concentré jusqu’à ce que l’osmolalité soit identique de part et d’autre de la membrane plasmique).

II) Déshydratation intracellulaire

En cas d’hypernatrémie et/ou d’hyperglycémie, l’osmolalité plasmatique augmente. L’eau diffuse donc du milieu intracellulaire (moins concentré) vers le milieu extracellulaire (plus concentré) jusqu’à l’obtention d’une iso-osmolalité de part à d’autre de la membrane plasmatique.

III) Remarque

Une hypernatrémie est toujours hypertonique (le glucose ne peut pas diminuer pour compenser l’hyperosmolalité)
Une hyponatrémie peut par contre être hypertonique en cas d’augmentation sévère de la glycémie. (hyponatrémie ne veut donc pas toujours dire hyperhydratation intracellulaire).